Publié le: ven, Avr 21st, 2017

Monaco va défier la Juve en demie, le Real Madrid retrouve l’Atlético

L’AS Monaco est fixée. Le club de la Principauté affrontera la Juventus Turin en demi-finale de la C1. L’ASM recevra à Louis-II lors du match aller. L’autre demie mettra aux prises les deux clubs de Madrid. Le Real recevra l’Atlético à l’aller. Les rencontres aller auront lieu les 2 et 3 mai prochains. Le retour la semaine suivante.
De toute façon, l’affaire aurait été compliquée. Mais l’AS Monaco ne pouvait pas craindre pire tirage que celui-ci. Elle retrouvera en demi-finale de la Ligue des champions la Juventus Turin et sa défense en béton armé qui a éteint la MSN. L’autre demi-finale opposera le Real Madrid à son voisin de l’Atlético pour une revanche des finales de 2014 et 2016, toutes les deux remportées par les Merengue. Les matches aller, à Louis-II et à Santiago Bernabeu, auront lieu les 2 et 3 mai prochains. Les matches retour, au Juventus Stadium et à Vicente Calderon, la semaine suivante (9 et 10 mai).

Notre débrief du tirage en Live Facebook par ici

C’est un remake au goût de film d’horreur pour les Monégasques. Ils affronteront pour la troisième fois des Italiens en demi-finale de C1, pour la seconde fois la Vieille Dame et, à chaque fois, cela s’est mal passé pour eux. Le souvenir de 2015 est encore frais dans les esprits de l’ASM. Cette année-là, en quart de finale, ils étaient tombés les armes à la main face au coffre-fort turinois (1-0, 0-0) et sur un penalty généreux transformé par Vidal.

Sur penalty, Arturo Vidal a inscrit l’unique but de la Juventus face à Monaco
Sur penalty, Arturo Vidal a inscrit l’unique but de la Juventus face à MonacoPanoramic
La Juve, chat noir du foot français

La Juve n’est pas que le chat noir de l’ASM. C’est tout le football français qui s’est cassé les dents sur elle. En dix confrontations dans les duels éliminatoires, jamais un pensionnaire de L1 n’a pris le meilleur. Cette saison, elle semble particulièrement bien armée pour aller au bout. Autour du trio Buffon, Bonucci et Chiellini, elle présente la meilleure défense d’Europe avec seulement deux buts encaissés (!) alors que son tandem Higuain-Dybala en attaque fait peser une menace constante.

Après avoir sorti des équipes ouvertes aux quatre vents comme Dortmund ou Manchester City, Monaco va devoir s’adapter à un style de jeu diamétralement opposé. Est-ce que l’enthousiasme, l’audace et l’insouciance des Mbappé, Lemar, Silva et Mendy vont résister à la rigueur italienne ? Voilà sans doute la clé d’une double confrontation en forme d’opposition de style.
Real-Atlético, un derby devenu un classique

A Madrid, l’équation sera sensiblement la même. Le Real, qui recevra à l’aller, et un Cristiano Ronaldo bouillant, auteur de cinq buts face au Bayern en quart, devront faire sauter le verrou des Colchoneros. L’an passé, il avait fallu attendre les tirs au but (1-1, 5 tab à 3) pour départager les deux équipes en finale. En 2014, c’est en prolongation (4-1, a.p.), que les hommes de Carlo Ancelotti avaient pris le meilleur. Cette fois, ils auront 180 minutes au moins pour se départager. L’Atlético d’Antoine Griezmann, qui avait rater un penalty en finale l’an passé, ont une sérieuse revanche à prendre.

A propos de l'Auteur

-