Publié le: jeu, Avr 20th, 2017

Fusillade sur les Champs-Elysées : les politiques rendent hommage aux forces de l’ordre

Les candidats à l’élection présidentielle ont dit leur « solidarité » avec les policiers après la fusillade qui a eu lieu jeudi soir à Paris.
Les personnalités politiques et en particuliers les candidats à l’élection présidentielle ont exprimé leur solidarité avec les forces de l’ordre, après qu’un policier a été tué lors d’une fusillade sur les Champs-Elysées, jeudi 20 avril.

Suivez le récit des derniers événements dans notre direct

Dans un tweet, Bernard Cazeneuve, premier ministre, a adressé ses « pensées » à la famille du policier abattu et dit sa « solidarité à ses collègues tués et leurs proches ».

François Hollande doit, lui, s’exprimer après une réunion de crise avec son premier ministre et Matthias Fekl, ministre de l’intérieur a indiqué l’Elysée à l’AFP.

Les candidats à l’élection présidentielle, qui sont réunis pour une dernière émission politique sur France 2 avant le premier tour de l’élection présidentielle ont également été prompts à réagir dans des messages de la même teneur, alors que les motivations de l’assaillant sont encore inconnues. « Hommage aux forces de l’ordre qui donnent leur vie pour protéger les nôtres », a tweeté François Fillon.
« Emotion et solidarité pour nos forces de l’ordre à nouveau prises pour cible » a renchéri Marine Le Pen
« Soutien total aux forces de l’ordre qui assurent jour et nuit notre sécurité » a encore tweeté Nicolas Dupont-Aignan, candidat Debout la France à l’élection présidentielle.
Hamon, Mélenchon et Macron évoquent le « terrorisme »

Alors que les motivations de l’assaillant ne sont pas encore connues, Benoît Hamon, candidat du parti socialiste a, lui, adressé son « soutien total aux forces de l’ordre contre le terrorisme ».
Emmanuel Macron a, lui réagi en direct sur France 2, affirmant : « cet impondérable, cette menace, fera partie du quotidien pendant les prochaines années ».
Jean-Luc Mélenchon n’a, lui, pas hésité à faire le lien avec des « actes terroristes » qui « ne seront jamais impunis » et « les complices jamais oubliés ».

 

A propos de l'Auteur

-