Publié le: ven, Juin 24th, 2016

Drôle de « manif » autour du bassin de l’Arsenal

Share This
Tags

« La manifestation la plus courte que j’ai jamais faite. » Jessica n’en revient pas. Le rassemblement contre le projet de loi travail porté par Myriam El Khomri s’est transformé, jeudi 23 juin, en balade dans Paris pour la bénévole de « street medic », l’équipe de sauveteurs en tête du cortège. « J’ai vu le côté gauche de la place, puis le côté droit », plaisante-t-elle. Soit 1,6 kilomètre en quarante-six minutes.

Comme elle, ils sont nombreux à déplorer ce parcours proposé par le gouvernement, et accepté par les syndicats : un aller et retour place de la Bastille, en faisant le tour du bassin de l’Arsenal. « C’est une nasse, j’ai l’impression qu’on n’a pas eu le droit de manifester et qu’ils ont réussi leur coup », s’emporte Jérôme, 41 ans, face à ce défilé qui n’en est pas vraiment un. Un compromis trouvé après l’imbroglio de la veille qui avait vu la préfecture de police interdire la manifestation le matin, avant que le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, ne finisse par l’autoriser à la mi-journée.

« Ce sera quoi après, plus de rassemblement ? Plus de spectacle de rue ? »,s’interroge Inès, 25 ans, venue pour « garder les droits acquis et avancer ». Stéphanie, 37 ans, n’en est pas à sa première manifestation. « Celle-là est bizarre, mais comme toutes, elle est utile. » Pour elle, il était important d’être comptée parmi les opposants au projet de loi travail. Ils étaient 60 000 selon les syndicats, 19 000 à 20 000 selon la police, à venir tout de même, par principe, tourner en rond…

A propos de l'Auteur

-