Publié le: mar, Sep 23rd, 2014

POURQUOI LA BEAUTÉ (SUR)NATURELLE DE BEYONCÉ FASCINE TANT ?

Comme quelques dizaines de milliers de personnes, nous étions ce week-end au concert « On The Run Tour » pour voir Beyoncé et Jay-Z au Stade de France. Si, en tant que rédactrices beauté, nous étions sûres d’assister à un enchaînement de beauty looks plus réussis les uns que les autres, le spectacle était au-delà de nos attentes.

Pourquoi-la-beaute-sur-naturelle-de-Beyonce-fascine-tant_visuel_article2

Une chevelure zéro défaut

Aperçue il y a quelques jours avec un joli carré flou lors de ses vacances à Portofino, Queen Bey est apparue sur scène en véritable femme fatale. Littéralement métamorphosée pour l’occasion, la chevelure de Yonce s’est vue rallongée et considérablement densifiée par une lace wig (perruque indétectable) aux ondulations glamour. Une crinière à la tenue irréprochable qui a assuré le show pendant 2h20, malgré le ventilateur géant installé devant la star. Pas une mèche rebelle. Pas un seul épi. Alors même si on a récemment salué l’initiative de la star qui est passée au carré flou, on est obligée d’admettre que pour la prestation scénique le brushing à l’américaine, ça en jette.

Pas un faux pas make-up

Quelques notes pour faire monter l’excitation et elle tombe le voile (ou plutôt sa cagoule en résille qui ne laisse voir que ses yeux). Sur l’écran géant, on aperçoit alors une Beyoncé au teint de velours, une bouche tantôt nude ou colorée et des yeux soulignés par un smoky eyes charbonneux. Dans une interview donnée à Style.com, son maquilleur Sir John (qui officie auprès de Karlie Kloss, Iman, Joan Smalls…) énumère les étapes de la mise en beauté. Un fond de teint fluide doré, une poudre matifiante, de l’enlumineur en petites touches sur les sourcils, les pommettes, le menton et l’arête du nez, un blush crémeux et une juste dose de mascara. Prise d’assaut entre chaque chanson par l’équipe de pros présidée par le talentueux make-up artist, madame Jay-Z a su rester fraîche et impeccablement  maquillée durant l’intégralité de sa prestation. Pas une goutte de sueur, pas une brillance fâcheuse, pas une trace de blush qui fuit, rien.

Beyonce jayz.jpg

Une plastique atomique

Moulée dans un nombre incalculable de body tape-à-l’œil, la silhouette de la maman de Blue Ivy a fait sensation. Des cuisses musclées, un fessier galbé etune taille fine, de quoi remotiver toutes celles qui avaient jusqu’à présent mis leur routine forme entre parenthèses. Et si la légende veut que six collants soient superposés pour gainer le corps de Queen Bey, on se dit que l’énergie dépensée pendant le show est très probablement à l’origine de ses jolies courbes.

Un magnétisme fou

Au-delà de cette perfection esthétique sans faille, il y a quelque chose en plus que l’on peine à décrire. Un charisme, une sorte d’aura qui fait de Beyoncé le centre de l’attention, mettant inéluctablement Jay-Z dans l’ombre. Pourquoi ? Peut-être parce que tout est calibré avec soin pour que la somme de ces artifices paraissent très naturels. Peut-être oui, mais en attendant ça marche et ce week-end, on était nombreux à avoir les yeux qui brillent.

A propos de l'Auteur

-