Publié le: mer, Sep 17th, 2014

Inauguration du pôle de santé : résultat d’un partenariat

80 personnes réunies

inauguration-du-pole-de-sante-resultat-dun-partenariat

 

Vendredi après-midi, environ 80 personnes étaient réunies pour inaugurer le pôle de santé, ouvert depuis quelques mois rue du 14-Juillet, notamment Joaquim Pueyo, député, Nathalie Goulet et Jean-Claude Lenoir, sénateurs, Vincent Louvet, du conseil régional, José Collado, conseiller général, de nombreux élus du Bocage, Monique Ricomes, directrice de l’agence régionale de santé (ARS)…

Partenariat exemplaire

Les intervenants soulignent la coopération efficace entre tous les acteurs qui a permis la réalisation du projet. Ils se sont accordés pour qualifier ce pôle de belle réalisation. Jacques Dalmont a retracé « les démarches depuis 2008 et tout le partenariat instauré entre les élus et les professionnels de santé afin d’aboutir à cette concrétisation du projet qui est l’aboutissement d’une politique locale volontariste en faveur du renforcement de l’offre de santé sur le territoire »« Tous les partenaires ont été présents, ce beau projet répond aussi aux besoins futurs de la télémédecine » a expliqué le docteur Jean-Michel Gal, président du conseil de l’ordre départemental.

Isabelle Constantin-Baisnée, présidente de l’association des professionnels de santé, a souligné pour sa part « la bonne entente qui règne entre les praticiens du pôle ». Jean-Pierre Blouet a rappelé « l’effort du département pour favoriser l’installation de pôles de santé et pour l’accueil de stagiaires en médecine afin de permettre l’arrivée de nouveaux praticiens ». Ce qu’espère aussi le préfet de l’Orne, Jean-Christophe Moraud, qui s’est réjoui « que ce pôle de santé soit réalisé au coeur de la ville, favorisant ainsi l’attractivité du Bocage ».

Praticiens regroupés

Le pôle de santé compte 15 professionnels de différentes disciplines plus quatre personnes pour l’hospitalisation à domicile. Quatre nouveaux praticiens peuvent encore être accueillis. Le bâtiment réhabilité, dont les travaux ont duré seulement 13 mois, s’étend sur 1 822 m2 sur quatre niveaux, dont la moitié pour le laboratoire. Le bâtiment offre une excellente performance énergétique entraînant de faibles coûts de fonctionnement. Équipé de fibre optique et de réseau informatique commun, il permet le partage des dossiers des patients et la télétransmission.

Investissement

1 200 000 € HT : subventions : fonds européens 150 000 €, état 300 000 €, conseil régional 150 000 €, conseil général 100 000 €, participation de la ville 600 000 €.

A propos de l'Auteur

-