Publié le: jeu, Mai 22nd, 2014

Le banlieusard et seducteur Jamel Leulmi, condamné à 30 ans de prison

Share This
Tags

Le verdict est tombé. Jamel Leulmi, le « séducteur de l’Essonne », a été condamné à 30 ans de prison par la cour d’assises à Evry, jeudi 22 mai, pour avoir tué sa femme et tenté d’assassiner une autre conquête afin d’empocher des millions d’euros d’assurance décès. Ilva faire appel de ce verdict, a annoncé son avocat, Eric Dupond-Moretti. « Je pense que le mobile qu’on lui prête a balayé comme un tsunami le reste », a-t-il déclaré, en mettant en avant l’absence de preuves selon lui.

Jamel Leulmi a écouté l’énoncé du verdict tête basse, les mains croisées, alors que sa principale accusatrice, Julie Derouette, a été prise d’un malaise. « Je suis innocent. C’est tout ce que j’aurai à ajouter », avait déclaré l’accusé, le visage fermé, avant que le jury ne parte délibérer vers 9h45 jeudi matin.

 

Surnommé le « Barbe bleue de l’Essonne »

Agé de 36 ans, cet insatiable amateur de femmes au physique de bodybuilder était accusé de l’assassinat de son épouse Kathlyn Vasseur, morte après avoir été percutée par une voiture, à vélo, une nuit de janvier 2007. Il était également poursuivi pour avoir tenté d’assassiner ou de faire assassiner Julie Derouette, une de ses très nombreuses conquêtes, agressée en marge d’un mystérieux accident de voiture une nuit de décembre 2009 au Maroc.

« Le moteur de tout cela est l’argent, conditionné à la mise à mort des victimes. (…) Leulmi utilisait ce système d’assurances comme un mode de ressources et d’enrichissement. Il a gagné une fois, et fait l’erreur de recommencer », a fustigé l’un des deux avocats généraux, qui avaient requis la perpétuité, assortie d’une peine de sûreté de 22 ans.

Reste qu’après plus de trois semaines et demie de débats, le procès de Jamel Leulmi, surnommé par une partie de la presse le « Barbe bleue de l’Essonne », a gardé une bonne part de son mystère. 

A propos de l'Auteur

-

%d blogueurs aiment cette page :